Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 08:20
 
00341699Un prothésiste dentaire, salarié du centre l'Espoir de Lille-Hellemmes, confectionnait durant son temps de travail des moulages dont il faisait réaliser les prothèses définitives par un prothésiste libéral qui le rétribuait pour ce service.
 
Le rapport de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation (ARH) va révéler que le salarié occupait entre 2,5 et 3 jours (par mois) pour réaliser ce travail et qu'il utilisait le matériel de son employeur à hauteur de 27 690 €.
 
Suite à ces agissements, le salarié sera licencié en mai 2004. Les juges de la chambre criminelle de la cour de cassation vont confirmer l'appréciation des juges de leurs homologues de la cour d'appel de Paris en considérant que l'utilisation, par un salarié, de son temps de travail à des fins autres que celles pour lesquelles il perçoit une rémunération de son employeur constitue un abus de confiance.
 
Cette décision n'est pas transposable à des situations ponctuelles, non rémunérées et sans préjudice pour l'employeur.
 

Partager cet article

Repost 0
afj-consultants.over-blog.com
commenter cet article

commentaires